Un coup d'oeil sur Termium

À l'échelle internationale, Termium a rehaussé le prestige du Canada. Grâce aux efforts soutenus du Bureau de la traduction, Termium a su suivre l'évolution fulgurante de la langue.

Dans les professions langagières au Canada, la consultation régulière de Termium est entrée dans les moeurs depuis bien des années. À l'échelle internationale, Termium a rehaussé le prestige du Canada. Grâce aux efforts soutenus du Bureau de la traduction, Termium a su suivre l'évolution fulgurante de la langue. Mais, du point de vue de l'usager, quels sont les atouts de Termium? Et quels en sont les inconvénients?

Tout d'abord, voici les points forts de l'édition 1999 de Termium sur CD-ROM par rapport à l'édition antérieure de 1996 (version 3) :

  1. Son vocabulaire est sensiblement enrichi et mis à jour. On y retrouve trois outils d'aide à la rédaction : Le guide du rédacteur, le Canadian Style et le Lexique analogique.
  2. Son interface est devenue plus conviviale. Par exemple, il est désormais plus facile de consulter les domaines qui sont affichés dans une fenêtre. Il n'est donc plus nécessaire de faire le va-et-vient entre deux écrans. Aussi, c'est devenu plus facile de passer de l'anglais > français au français > anglais.
  3. Les prix du CD-ROM sont maintenant assez abordables pour être à la portée des particuliers. Voilà une démocratisation louable!
  4. La consultation de Termium peut désormais se faire sur Internet aussi, ce qui facilite bien sûr les mises à jour.
  5. La version sur Internet présente de plus en plus de contenu espagnol (50 000 équivalents espagnols.)

Passons maintenant aux lacunes de la nouvelle édition sur CD-ROM. En d'autres termes, comment faire mieux?

  1. Les termes espagnols ne s'y trouvent pas. Caramba!
  2. Pour faire gagner quelques secondes au cours des consultations, il devrait être possible de copier un terme qui se trouve dans un document à traduire et puis de coller ce terme dans Termium pour lancer une recherche. Un jour, le fin du fin serait de pouvoir cliquer sur un mot dans un texte de départ, ce qui lancerait automatiquement une recherche dans Termium. La technologie permettant cela existe déjà.
  3. Pour l'interprète qui se prépare en vue d'une conférence donnée, ce serait utile de pouvoir dresser une liste de tous les termes qui relèvent d'un domaine très précis, par exemple « Affections diverses de l'oeil .» Cela l'aiderait à identifier rapidement la terminologie susceptible d'être employée à l'occasion d'une conférence. Cette application serait particulièrement indiquée dans les cas de conférences techniques où la documentation est peu abondante.Une telle fonction servirait dans un autre contexte : la rédaction. Il s'agit ici du principe d'organisation des dictionnaires par idées.
  4. Pour les interprètes qui consultent Termium en pleine conférence, la rapidité de consultation est un facteur critique. Certaines recherches donnent des réponses trop nombreuses pour servir en conférence. Par exemple, la recherche du mot « cap » en orthodontie donne cent fiches dont seulement une est pertinente. La consultation pourrait s'accélérer si l'interprète pouvait limiter les réponses aux seuls domaines qui l'intéressent. Une telle fonction pourrait même servir en traduction.
  5. Une autre option intéressante serait la possibilité de personnaliser Termium. Si l'usager trouve ailleurs une terminologie qui fait défaut à Termium, pourquoi ne pas lui permettre de l'insérer ? Par exemple, je pense ici au vocabulaire interne des sociétés dans le secteur privé qui ont leur terminologie propre à elles pour désigner des programmes, des produits nouveaux, des procédés administratifs, des titres de postes. Par ailleurs, la possibilité d'adapter Termium aux usages régionaux le rendrait plus utile aux pays de la Francophonie. Si les usagers prenaient l'habitude d'intégrer leur corpus terminologique dans Termium, cela aurait deux retombées notables : premièrement, cela faciliterait l'enrichissement d'éditions ultérieures de Termium pour diffusion générale; en deuxième lieu, cela créerait des possibilités intéressantes d'exploitation de Termium dans un environnement de traduction assistée par ordinateur.

Le descriptif suivant a été fourni par Termium.

Produits TERMIUM®

Plus de 25 années de recherche et de développement ont fait de TERMIUM® un outil sans pareil. Plus qu'un dictionnaire, TERMIUM® est une formidable base de données linguistiques dans les deux langues officielles. Il renferme des termes spécialisés et ultraspécialisés qui ne figurent dans aucun dictionnaire bilingue courant. Touchant à presque tous les domaines du savoir, ses trois millions de termes français et anglais sont classés par domaine, ce qui garantit un maximum de précision.

TERMIUM® est continuellement mis à jour par quarante terminologues, qui ont pour principale tâche d'entrer les données les plus récentes dans la banque : termes, appellations commerciales, titres de loi, abréviations, acronymes et noms d'organisations nationales et internationales. On y trouve également des définitions, des contextes, des exemples et des observations.

Accessible à tous les ministères et organismes fédéraux à partir du site extranet du Bureau, TERMIUM® est devenu l'outil de référence par excellence du gouvernement fédéral en matière d'uniformisation terminologique. Notre banque est également commercialisée en version consultable en direct et en format CD-ROM. Outil indispensable pour les utilisateurs de terminologie française ou anglaise spécialisée qui cherchent le mot juste, TERMIUM® intègre également les trois ouvrages d'aide à la rédaction publiés par le Bureau, soit Le guide du rédacteur, The Canadian Style et le Lexique analogique.


http://www.translationbureau.gc.ca/pwgsc_Internet/francais/03_tools_f/03_termium_f.htm


This article was originally published in "InformAtio", the newsletter of the Association of Translators and Interpreters of Ontario/Association des traducteurs et interprètes de l'Ontario (http://www.atio.on.ca/)



André Moreau est interprète de conférence et traducteur agrée à Toronto. Il est membre des associations professionnelles suivantes: AIIC, STIBC et ATIO. E-mail : am@mzuz2y.ajmoreau.com URL :http://www.ajmoreau.com

Recommended citation format:
André MOREAU. "Un coup d'oeil sur Termium". aiic.fr February 10, 2001. Accessed April 20, 2019. <http://aiic.fr/p/317>.